MATHIEU PETEUL

I began playing to ward off my insomnias

I am this little man who wanders aimlessly like a sleepwalker.

Helpless avatar in my hands, I am the invisible force leading him.

I play the game of imagination,

A new story begins

A new story in a new night.

And I give in to it.

I daydream, eyes wide open.

Doomed to wander in an everlasting-like night.

Asleep yet awake, I cross fantasy lands…

Sleep finally swept me off.

And my voyage to endlessness begins.

 *** 

Je me suis mis à jouer, pour conjurer mes insomnies.

Je suis ce petit bonhomme qui, tel un somnambule, erre sans but précis.

Corps abandonné entre mes mains, je suis la force invisible qui le guide.

Je joue au jeu de l’imagination,

C’est une autre histoire qui commence,

Une autre histoire dans une autre nuit.

Et je m’y abandonne.

Je rêve tout haut, les yeux grands ouverts.

Condamné à errer dans une sorte de nuit perpétuelle.

Je suis une endormie éveillée, traversant des paysages imaginaires…

Le sommeil a eu raison de moi.

Et j’inaugure le grand voyage dans l’infini.